Formulaire de recherche

Accueil > Blogue > Synertek: Semer de petits gestes pour les voir grandir

Synertek: Semer de petits gestes pour les voir grandir

Synertek: Semer de petits gestes pour les voir grandir

Partager :

Publié le 24 November 2020

Dans le cadre de l’édition 2020 de la Fête des voisins au travail, nous avons été curieux de recueillir le témoignage d’une entreprise participante. Ainsi, nous avons eu le plaisir de discuter avec Madame Linda Gagné, gestionnaire stratégique en planification RH de l’entreprise Synertek, où de multiples stratégies ont été mises en place depuis le début de la pandémie. Nous avons découvert que tous ces petits gestes ont permis de réduire l’anxiété du personnel.

 

Pouvez-vous nous donner deux ou trois exemples de gestes concrets qui ont été posés au sein de l’entreprise pour alléger ou atténuer l’impact de la pandémie sur la santé mentale des employé.e.s?

Synertek est une usine, le choix du télétravail ne s’offre pas aux employé.e.s. Ceux-ci continuent à travailler sur place. Dans ce contexte, nous restons à l’affût de l’évolution de la crise et de son impact sur l’entreprise. Nous avons constaté que le port du masque et la distanciation physique obligatoires rendent plus difficiles les relations interpersonnelles.

 

Des stratégies pour renforcer les liens

À la lumière de ces faits, nous avons jugé très important de renforcer les liens entre les employé.e.s. J’ai entrepris de faire une tournée de l’usine sur une base régulière afin de saluer tout le monde qui y travaille et de maintenir de solides relations.

De plus, nous avons renforcé l’utilisation de notre portail intranet. L’entreprise travaille donc à maintenir et renforcer les contacts avec les employé.e.s via ce portail. D’ailleurs tous les employé.e.s de l’usine peuvent y accéder à partir de leur téléphone intelligent. En guise d’exemple, l’entreprise a organisé sur le portail un concours d’histoires d’Halloween accompagné d’une remise de bonbons, tout cela afin de créer de la légèreté, et avoir du plaisir en milieu de travail.

 

Des idées toutes plus créatives les unes que les autres

Pour garder tout le monde informé chez Synertek nous faisons jouer une nouvelle chanson dans l’usine lorsque l’entreprise acquiert un nouveau produit ou un nouveau client. Ce mode d’information ludique tend à faire diminuer le niveau d’anxiété et d’inquiétude des employé.e.s. Ce sont même les employé.e.s qui choisissent la musique qu’ils veulent entendre. De cette manière, ils jasent, ils voient les choses de façon plus positive.

Enfin, l’invitation du Mouvement Santé mentale Québec à participer à la Fête des voisins au travail nous a inspiré à « élargir le voisinage » en organisant des activités visant à amasser des denrées et des fonds pour les personnes plus démunies. Bien des gens ont perdu leurs emplois durant la crise, et Synertek tient à poser un geste concret pour leur venir en aide. La relation d’aide s’inscrit dans la culture de l’entreprise. Il faut non seulement être à l’écoute de nos employé.e.s, mais aussi de la communauté. 

 

Quel est l’effet des gestes posés en entreprise sur le taux de détresse psychologique des employé.e.s?

Beaucoup de gens vivent difficilement la pandémie dans la région de Québec actuellement : ils ont des proches qui sont atteints ou qui attendent les résultats de leurs tests, etc. Chez Synertek, nous voulons être très présents pour nos employé.e.s, alléger l’ambiance, atténuer l’impact psychologique de la situation sans la minimiser mais en rendant les choses plus légères. Et les gestes posés ont un impact.

Les mesures mises en place ont permis de réduire l’inquiétude. L’important, c’est d’aller chercher de l’énergie positive au travail. Les petites attentions, les petits gestes de tous les jours, ces « petites gouttes » finissent par se transformer en « océan ».  Le fait de s’amuser, de rire, réduit l’anxiété.

Synertek fait aussi beaucoup de sensibilisation sur le plan de la santé mentale. Pour nous il est essentiel de bien informer les gens au sein de l’entreprise et d’être transparent. Et nous constatons que le taux d’absentéisme est tombé, et que la productivité a augmenté depuis la mise en place de ces mesures. Même si actuellement il y a un peu moins de travail à cause de la pandémie, nous transmettons le message à tous les employé.e.s que nous avons besoin d’eux. En rendant les horaires flexibles aucun des employé.e.s n’a à se soucier d’une perte de revenu. Les salaires sont maintenus. Cette sécurité aide beaucoup à diminuer le stress.

 

Avez-vous eu l’occasion d’apprendre de nouvelles choses pendant la pandémie?

Oui! J’ai réalisé entre autres que les petits gestes peuvent avoir un impact considérable. Je suis encore plus attentive à ce que les gens vivent, à ce qu’ils ressentent. Je me sens bien quand de petits gestes sèment quelque chose qui grandit, c’est mon bonheur. Je me dis que malgré tout, il y a du beau. Tout cela m’amène à améliorer ma qualité d’écoute. Je prends le temps. Et j’ai souvent de très beaux échanges avec les employé.e.s. 

Semer de petits gestes pour les voir grandir : Linda Gagné résume ainsi parfaitement l’esprit de bon « voisinage » à cultiver pour une Fête des voisins au travail des plus réussies !

 

Caroline-Laure Drolet

Responsable des communications et des partenariats

Mouvement Santé mentale Québec

biendanssatete@mouvementsmq.ca

www.mouvementsmq.ca

 

Crédit photo: Kelly Sikkema - Unsplash

 

Retour...