Formulaire de recherche

Accueil > Blogue > La santé mentale dans le monde

La santé mentale dans le monde

La santé mentale dans le monde

Partager :

Publié le 7 November 2017

La santé mentale dans le monde

Parler de santé mentale, c’est bien, mais le faire pendant une semaine complète, c’est mieux. Le Québec relève avec brio ce glorieux défi année après année à l’occasion de la Semaine nationale de la santé mentale, qui se déroule en mai. Aujourd’hui porté par le Mouvement Santé mentale Québec, cet événement a été propulsé par l’Association canadienne de la santé mentale, un organisme dont la mission se décline en trois volets : promouvoir la santé mentale, prévenir la maladie mentale et mettre en place des activités de soutien destinées à l’ensemble de la population. Conférences, webinaires et ateliers gratuits sont ainsi articulés autour d’un même objectif : faire en sorte que chaque citoyen puisse se doter de techniques et d’outils pour être bien dans sa tête, partout, en tout temps. Mais une telle initiative n’est pas propre au Québec, fort heureusement. Tour d’horizon des différentes semaines consacrées à la promotion de la santé mentale.

Nul besoin d’aller bien loin pour constater l’ampleur du phénomène. L’Alliance canadienne pour la maladie mentale et la santé mentale mène chaque année une campagne éducative pour sensibiliser les Canadiens à la réalité des personnes aux prises avec un problème de santé mentale. On cherche ainsi à sensibiliser la population quant à la fréquence de la maladie mentale partout au Canada et à promouvoir les bienfaits d’une prévention adéquate. Cette campagne a eu lieu du 1er au 7 octobre dernier et a été soutenue par de nombreux organismes et politiciens… y compris les élus fédéraux. Chapeau!


Au même moment, les États-Unis engageaient eux aussi la discussion sur la santé mentale dans le cadre de la Semaine de sensibilisation à la maladie mentale (Mental Illness Awareness Week). Propulsé par Mental Health America, cet événement vise essentiellement à combattre la stigmatisation entourant la maladie mentale et à en démystifier les principaux symptômes de manière à faciliter la prise en charge rapide des personnes à risque.

Déplaçons-nous maintenant de l’autre côté de l’océan. En France, c’est en mars que la santé mentale est mise de l’avant grâce aux Semaines d’information sur la santé mentale. Depuis 1990, ces semaines de sensibilisation sont le théâtre d’événements variés que tous peuvent contribuer à mettre sur pied. Citoyens, professionnels de la santé et élus locaux agissent ainsi main dans la main afin de favoriser la discussion et de faire tomber les préjugés entourant la maladie mentale.

En Australie, c’est en octobre que les citoyens sont invités à échanger sur la santé mentale à l’occasion de la Semaine de la santé mentale (Mental Health Week), une initiative de Western Australian Association for Mental Health. Et l’Écosse n’est pas en reste, puisqu’on y souligne chaque année la Semaine de sensibilisation à la santé mentale (Mental Health Awareness Week). Le déploiement d’un tel événement découle du constat selon lequel trop peu de gens peuvent se targuer d’avoir une bonne santé mentale, en dépit des croyances populaires. L’accent est donc mis sur l’aspect informatif, sans que l’aspect ludique ne soit pour autant négligé.

Quelle que soit la forme sous laquelle ils se manifestent, les événements organisés un peu partout dans le monde dans le cadre des semaines de la santé mentale gravitent tous autour d’un même objectif : entamer une vraie discussion sur les enjeux de la santé mentale afin de faire tomber les préjugés. Et vous, que ferez-vous pour que votre tête soit en santé?
 

Jenny Larouche

Traductrice-réviseure indépendante

Retour...