Formulaire de recherche

Accueil > Blogue > Écrire, c'est agir

Écrire, c'est agir

Écrire, c'est agir

Partager :

Publié le 4 July 2018

Écrire, c’est agir

En parallèle avec la thématique « Agir » du Mouvement santé mentale Québec, je veux vous amener à faire le lien avec les ateliers de jeux écriture.

En participant, on prend des risques (s’exposer au regard des autres, dépasser la peur de l’imperfection, accepter de ne pas performer, mais bien simplement s’amuser), on tire profit de ses expériences (augmenter le sentiment de fierté, bonifier l’estime de soi, accroître ses habiletés), on apprécie le bon côté des choses (jouer avec les mots et leur donner un sens positif, apprendre en se divertissant), et on s’engage socialement (échanger avec les autres, collaborer à un projet commun, tisser des liens).

De plus, réaliser quelque chose de concret est satisfaisant, valorisant.

 

Les risques n’ont pas à être très grands : il s’agit uniquement de sortir de sa zone de confort. En essayant quelque chose de nouveau, on mobilise en soi de fabuleuses ressources. On apprend ainsi à relever des défis, à se construire de nouveaux repères et on gagne surtout en confiance en soi. Les changements imposés nous déstabilisent certes, mais en dépassant cet inconfort, on ouvre la porte à la spontanéité, à l’adaptabilité, à la joie d’être tout simplement.

En fait, les jeux d’écriture mettent en lumière notre potentiel grandissant. En prenant de l’assurance, d’autres objectifs de vie peuvent s’y greffer, car lorsque l’on cumule nos expériences, on multiplie les solutions.

« Jouer, c’est faire » disait aussi le grand pédiatre et psychanalyste anglais, Donald Woods Winnicott. Alors, le jeu n’est pas anodin ni frivole. Sa portée est grande et ses bienfaits sont multiples, quel que soit notre âge : se détendre, s'exercer (physiquement ou mentalement), analyser, communiquer, socialiser, s'intégrer, motiver, développer de la détermination, de la persévérance. Le jeu nous invite au mouvement, à l’action par le biais de l’amusement, la découverte. Il permet d’offrir un espace imaginaire pour évoluer sereinement.

En jumelant le jeu à l’écriture, l’atelier devient un lieu bienveillant pour se déposer. Il est un cocon rassurant, enveloppant. Le groupe a des propriétés affectives, communicatives et structurantes. Chacun y va de son humour, de sa poésie, de son ressenti, parfois même de sa souffrance. Mais toujours dans l’accueil inconditionnel et le respect, le partage sans jugement libère et devient alors un berceau créateur de vie.

Si les paroles s’envolent, les écrits restent. En apportant concrètement sa contribution à soi et au monde, la relecture devient une source de satisfaction personnelle incroyable.

Pour ma part, j’ai compilé mes fragments d’écriture depuis de nombreuses années et c’est avec un certain étonnement que je prends conscience de tous ces trésors enfouis en moi (sagesse, créativité, résilience, etc.). Toutes ces petites réussites contribuent à procurer des émotions positives, à enrichir son existence et surtout à se permettre de vivre ultimement une vie en accord avec ses vraies valeurs.

 

Nathalie Rondeau

Animatrice d’un atelier d’écriture en ligne

Agente de secrétariat dans la fonction publique provinciale depuis près de 30 ans, Nathalie Rondeau est passionnée par la croissance personnelle et aime inspirer les gens en quête d’un mieux-être. Soucieuse d’honorer la langue française et d’ajouter un supplément d’âme à l’écriture créative, elle est animatrice d’un atelier d’écriture en ligne depuis 10 ans.

Retour...

Inscrivez-vous à notre infolettre!

close button